Emergence du SAGE

Diagnostic du bassin

PDF - 3 Mo
Diagnostic du bassin de la Creuse

Un diagnostic sur la ressource en eau effectué par l’EPTB Vienne en 2015, fondé sur le croisement d’une analyse de données et de la perception des acteurs locaux, apporte un éclairage sur l’organisation de la gestion de l’eau et les enjeux associés. Il se base sur des entretiens réalisés avec les acteurs locaux (43 structures rencontrées) et les éléments factuels disponibles (données sur la qualité d’eau, sur l’hydrologie, etc.). Ce document n’a pas pour ambition d’établir un diagnostic exhaustif du territoire, il se veut concis et accessible pour une meilleure appropriation de chacun.

Ce document se décompose en plusieurs parties : qualité, quantité, milieux, organisation du territoire afin de disposer d’une vision globale de la gestion de l’eau. Pour chacune des parties, figure une synthèse des entretiens et des éléments de diagnostics pour faire ressortir les atouts et faiblesses. Cette analyse conduit à la définition d’enjeux et objectifs qui permettront de guider les actions à mettre en œuvre.

Etats généraux de 2015

Afin de partager avec l’ensemble des acteurs du bassin, les connaissances acquises grâce à la réalisation de ce diagnostic, des états généraux ont été organisés le 4 juillet 2016 au CPA de Lathus. Cet évènement a également constitué l’occasion de débattre sur les perspectives de gestion de l’eau sur le bassin de la Creuse.


Comité de l’eau

Le comité de l’eau du bassin de la Creuse a été créé suite aux états généraux du bassin de la Creuse organisés le 4 juillet 2016. Son principal objectif est d’être un lieu d’échange autour des questions liées à l’eau. Il permet à chaque membre de prendre connaissance des projets en cours ou à venir et qui visent à une meilleure gestion de la ressource.

Ce comité est composé des Régions, des Départements, des services de l’Etat, des PNR, des communautés de communes et d’agglomération, des syndicats de rivières, des fédérations de pêche, des chambres consulaires, de l’Agence Française pour la Biodiversité, de l’Agence de l’eau et des associations de protection de l’environnement et d’usagers.

En avril 2017, le comité de l’eau a pris la décision d’étudier la possibilité de mettre en place un ou plusieurs SAGE sur tout ou partie du territoire afin de disposer d’un outil de gestion intégrée de la ressource en eau.